L’île de Giovanni

giovanni14b

Titre original : Giovanni no Shima

Genre : Drame, Historique

Réalisateur : Mizuho Nishikubo

Studio : Production I.G.

Date de sortie : 28 mai 2014

Durée de l’animation : 1h42min

Résumé

1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie s’organise entre la reconstruction et la peur de l’invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout, va finalement être annexé par l’armée russe. Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l’île que tout oppose, mais l’espoir renaît à travers l’innocence de deux enfants, Tanya et Jumpei

Mon Avis 01

L’île de Giovanni est le tout dernier film que j’ai vu au cinéma. C’est une amie qui m’a entraînée dans cette folle aventure : assise devant l’écran, je ne connaissais absolument pas le synopsis, la durée de l’animation ni même le studio qui avait produit cette pépite. Je savais seulement que ce film avait été retenu dans une sélection du festival d’Angoulême. Et en effet, il y a de quoi !

L’île de Giovanni est un film d’animation, tout d’abord très beau graphiquement. Les dessins sont d’une qualité exceptionnelle, magnifiques, à couper le souffle. L’alliage entre le traditionnel et l’informatique est à mon sens parfait. Les paysages autant que les personnages sont travaillés avec finesse et sont agréables à regarder, du début à la fin. Les séquences avec le train m’ont particulièrement touchée.

giovanni15

L’animation, mêlant poésie, lyrisme, candeur, imagination et faits historiques parfois très durs, hérite des précédents films du studio Production I.G : Lettre à Momo et Ghost in the shell. L’île de Giovanni est tout particulièrement inspirée de faits réels mais également d’une nouvelle de Kenji Miyazawa Train de nuit dans la voie lactée.

img_09

Je ne m’attendais pas à ce genre d’histoire ! Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me suis aperçue que ce film d’animation allait traiter d’un sujet historique ; on se situe alors après la Seconde Guerre Mondiale, plus précisément après la défaite du Japon, suite aux bombardements d’août 1945. En tant qu’occidentale, le fait d’entendre « nous avons perdu la guerre » résonne encore de manière tout à fait singulière et étrange à mes oreilles. D’ailleurs, j’ai été à moitié étonnée d’apprendre que le Japon, après reddition, avait été sous l’occupation des soviétiques. Il faut d’ailleurs souligner que ces derniers ne sont ni trop gentils ni trop diabolisés dans cette animation, ce qui nous engage à nous faire notre propre opinion de la politique menée par les grands vainqueurs de la guerre. J’ai, en dépit des thèmes très graves abordés, été ravie de redécouvrir un pan de l’histoire au travers des yeux des deux jeunes enfants Jumpei et Kanta.

giovanni3

Ce film, en plus d’être splendide, est à la fois drôle, touchant et émouvant. Évidemment, comme toujours lorsque je suis au cinéma, j’ai versé quelques larmes. Il y a quelques notes vraiment tristes. De plus, l’intrigue se déroule d’elle-même, lentement mais sûrement jusqu’au dénouement dont on voit vaguement arriver le bout du nez. Un film qui ne m’a donc déçue à aucun moment.

timthumb

En bref : l’île de Giovanni est absolument à voir si vous raffolez du cinéma d’animation japonais. Des thématiques originales, des personnages attachants et des graphismes somptueux. Une agréable surprise que je suis contente d’avoir partagée avec vous ! Sortie en salle le 28 mai 2014.

Publicités

2 réflexions sur “L’île de Giovanni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s