La ferme des animaux

Animal Farm

livraddict_logo_newc_zps924261b2 amazon_318-10444 53213

Auteur : George Orwell

Titre original : Animal Farm

Collection : Folio

Parution : 4 janvier 1984

Editions : Gallimard

Prix : 6.40€

Nombre de pages : 150

………………………………………………………………………

Résumé

Un beau jour, dans une ferme anglaise, les animaux décident de prendre le contrôle et chassent leur propriétaire. Les cochons dirigent la ferme comme une mini société et bientôt des lois sont établies proscrivant de près ou de loin tout ce qui pourrait ressembler ou faire agir les animaux comme des humains. De fil en aiguille, ce microcosme évolue jusqu’à ce qu’on puisse lire parmi les commandements :  » Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d’autres.  »
Le parallèle avec l’URSS est inévitable quand on lit cette fable animalière. A travers cette société, c’est une véritable critique du totalitarisme d’état que développe Orwell.

Mon Avis 01

Ayant étudié les totalitarismes à de nombreuses reprises au cours de ma scolarité, et encore cette année d’ailleurs, La ferme des animaux de George Orwell (Animal Farm dans sa version originale) ne m’a pas laissé indifférente.

C’est avec une perspective historique que se lit généralement l’ouvrage. À chaque chapitre, on ne peut s’empêcher de faire implicitement des parallèles avec les événements qui se sont réellement déroulés au début du 20ème siècle. C’est cette mise en relief de l’histoire que j’ai le plus apprécié durant ma lecture. On compatit pour les différents animaux de la ferme, sous la domination des cochons, fourbes, qui mènent progressivement une véritable dictature.

Tous les codes du régime autoritaire, puis totalitaire, se retrouvent, transposés bien souvent au plan des animaux et dans leur rapport aux hommes. On suit l’ascension du régime, totalement impuissants, jusqu’à une fin implacable, pas forcément attendue mais qui terrifie au plus haut point et qui fait réfléchir à deux fois avant de refermer complètement l’ouvrage.

L’écriture est très agréable et fluide, restant toutefois impersonnelle. Aucun commentaire ne nous est accordé, c’est donc à nous de nous forger notre propre opinion.

J’ajouterai que le livre ne se lit pas nécessairement avec ce « fond de carte », et qu’on peut passer un agréable moment en sa compagnie sans cet arrière plan.

En bref : La ferme des animaux est un classique de la littérature, dans le sens où George Orwell nous donne à voir une autre vision du totalitarisme russe après la révolution de 1917. Les protagonistes, atypiques, sont pour la plupart attachants, et malgré le fait que ce soit des animaux, on se sent véritablement concernés. À lire sans hésiter, avec ou sans les références historiques !

Captivant

Publicités

2 réflexions sur “La ferme des animaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s