Saga Lucynda Dubois, Tome 1 : Un Avenir Compromis

lucynda-dubois,-un-avenir-compromis-606378-250-400

amazon_318-10444  53213  livraddict_logo_newc_zps924261b2

Auteur : Delphine Wysocki

Collection : Wysocki

Parution : 4 avril 2015

Prix : 15€

Nombre de pages : 331

Saga : Tome 1 (En cours)

 

Résumé

Lucynda est une fille sans histoire, menant une existence des plus banales. Elle a arrêté ses études et travaille dans un Fast-food. Ayant toujours eu énormément de mal à s’attacher aux gens qui l’entourent, sa vie se trouve bouleversée, du jour au lendemain, par une tragédie. Elle doit réapprendre à vivre en oubliant tout ce qui faisait son quotidien et rencontre des personnes hors du commun qui vont lui ouvrir les portes d’une destinée fantastique…

Mon Avis 01

Je tiens tout d’abord à remercier Delphine Wysocki qui m’a présenté son univers lors d’une séance de dédicaces au Furet du Nord près de chez moi, et aussi de m’avoir dédicacé le premier tome de sa saga Lucynda Dubois, Un avenir compromis.

Après une longue panne de lecture, voici donc mon avis sur ce premier volet, qui me laisse sur un bilan plutôt mitigé. D’un côté, j’ai aimé découvrir l’histoire, les protagonistes, la mythologie et le monde imaginés entièrement par l’auteure ; d’un autre côté, de nombreux éléments ont entaché ma lecture : la durée de vie de l’ouvrage, le caractère de certains personnages, le manque flagrant d’action et les chapitres longuets, sans réel apport de sang neuf à l’intrigue, n’ont malheureusement pas obtenu mes faveurs.

Tout d’abord, le monde créé par Delphine Wysocki mérite d’être souligné. Son univers m’a paru très cohérent, intelligent et savamment maîtrisé. Dans la deuxième partie du roman, on se trouve en effet à la lisière entre la dystopie et la science fiction. Je regrette d’ailleurs que ce savant mélange ne soit pas davantage fouillé et exploré. J’aurais effectivement aimé en savoir plus sur Zebtiriu, son fonctionnement, ses habitants et leur mode de vie. La diversité des mythes employés par l’auteure est également à mettre en évidence. Revisités avec brio, on flirte avec les bons vieux clichés du vampire ou de l’homme-chat, sans réellement être emprisonné dans ces derniers, ce qui est appréciable, et même si la facilité n’est jamais très loin dans ce premier tome.

J’en viens alors à vous parler des personnages de la saga Lucynda Dubois. J’ai beaucoup aimé Helyanwë et Thomas, certainement car mon tempérament et ma personnalité se reprochent sensiblement des leurs. Autrement, et à aucun moment de l’intrigue, je n’ai su m’identifier ou me retrouver dans le personnage de Lucy, malgré un récit à la première personne et des événements tragiques qui bouleversent son paisible quotidien.

Les éléments qui d’ordinaire me plaisent et me ravissent sont pourtant présents : après avoir perdu des êtres chers, Lucy -ou Luce pour les très intimes- se découvre des pouvoirs hors du commun, des alliés puissants, une menace grandissante dans l’ombre et dont le personnage de Paul incarne les prémices, et un amour naissant pour un être surnaturel. Et pourtant, je n’adhère pas totalement. Les protagonistes m’apparaissent définitivement trop lisses, souvent très lunatiques et pas assez fouillés pour que je m’attache réellement à eux. En reposant le tome, je me suis aperçue que je ne connaissais presque rien de mes personnages préférés, de l’univers déployé, ou encore de la direction dans laquelle s’évertue à nous conduire l’auteure.

Il est aussi naturel d’évoquer les relations qu’entretiennent les protagonistes. L’attitude de Helyanwë envers Lucy m’a par exemple beaucoup attendrie, tout comme l’espièglerie de Thomas a pu me faire sourire à de nombreuses reprises. Toutefois, je ne peux que me braquer face à la rapidité avec laquelle Lucy arrive notamment à « convaincre » la gente masculine qui gravite autour d’elle dans ce livre. En effet, comment considérer une personne comme étant son meilleur ami au bout de seulement quelques heures passées en sa compagnie ? De même pour le caractère insondable de Lucy, qui change rapidement d’humeur ou qui oublie très vite la tragédie à laquelle elle a assisté dans la première partie du roman. De plus, les interrogations incessantes et les commentaires de Lucy parasitent régulièrement le fil de l’histoire. Ce sont autant de petits détails récurrents qui font perdre énormément d’intensité et de véracité au récit.

À cela se rajoute une histoire intéressante, mais qui piétine et qui s’éternise en raison d’un compte goutte en indices et en révélations très lent. Les informations sont beaucoup trop distillées et ne font nullement avancer l’intrigue, qui en reste au stade embryonnaire : l’action est quasiment absente de ce premier tome, essentiellement psychologique et informatif quant au monde parallèle et aux relations, souvent houleuses, entre les personnages.

Je terminerai mon impression sur la plume de l’auteure, très jolie, malgré les quelques coquilles parsemant l’ouvrage. On a affaire à un style épuré et soutenu au niveau de la narration, avec des formulations plus familières dans les dialogues, certainement pour rajouter fluidité et modernité. L’alliage ne m’a pas dérangé, dans la mesure où il a été finement exécuté. Le récit à la première personne n’évite cependant pas des lourdeurs au niveau de la réflexion de l’héroïne ainsi que des redondances qui, à mon sens, auraient largement pu être évitées pour augmenter la fluidité du tout.

En bref : un premier tome très bon dans le style et l’univers construit, mais qui patauge au niveau de ses protagonistes, de leurs reliefs, de leurs relations (l’alchimie du tandem Lucy / Dorian n’a pas su me subjuguer) et des trop nombreuses longueurs qui ne font nullement avancer l’intrigue. Je lirai néanmoins avec un certain plaisir le deuxième tome des aventures de Lucynda Dubois, ne serait-ce que pour combler le trou béant que laisse la fin insoutenable du premier volet !

Etrange découverte

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s